Vous êtes ici : Accueil > Master MIASHS
  • Master MIASHS

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Le master Mathématiques, Informatique appliquées aux Sciences Humaines et Sociales (MIASHS) comprend deux parcours :

    • Technologie et Handicap (HANDI)
    • Géomatique, Géomarketing et Applications (G2A)

     

    Responsable de la mention : Dominique ARCHAMBAULT, Professeur d’informatique

     

    Responsables des parcours :

     

    UFR de rattachement : études, recherche et ingénierie en Territoires, Environnements, Sociétés (eriTES)

    Département de rattachement : Ingénierie, Cognition, Handicap (ICH)

     

    Ecoles doctorales de rattachement : ED 224 Cognition, Langage, Interaction, ED 401 Sciences Sociales

    Laboratoires d’adossement : CHArt E.A. 4004, LADYSS UMR 7533

     

    Secrétariat : Bât. D, salle 128 - Tél : 01 49 40 73 25 - Mél : master.handi@univ-paris8.fr

    Site Internet : http://master-handi.univ-paris8.fr/

     

    OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES VISEES

    Le Master MIASHS vise à former des professionnels maîtrisant à la fois l’architecture logicielle et les outils de génie informatique et des champs disciplinaires relevant des Sciences Humaines et Sociales, leur permettant de participer au développement des outils logiciels spécifiques nécessaires à ces champs disciplinaires.
    Dans un premier temps, il s’agit des technologies d’assistances aux personnes handicapées et aux personnes âgées dépendantes, au travers du parcours HANDI, et de la géomatique, au travers du parcours G2M.

     

    Parcours Technologie et Handicap (HANDI)
    Le parcours « Technologie et Handicap » constitue une formation originale et unique qui apporte une réponse aux demandes technologiques fortes de notre société et prépare des professionnels qui vont contribuer à l’application des lois existantes et de la loi concernant l’intégration des personnes handicapées et le droit à compensation (loi du 11 février 2005). Cette spécialité permet aux étudiants d’aborder des nouvelles technologies de l’information (réseaux, informatique, traitement de signal, logiciels spécialisés, domotique, neurophysiologie…) pour la mise en place de solutions facilitant
    l’intégration socio-économique des personnes handicapées physiques et sensorielles dans leur environnement social et professionnel. Ces solutions techniques peuvent aussi répondre aux problèmes inhérents au maintien à domicile des personnes âgées, dont la proportion est en constante augmentation.
    En effet, l’allongement de la durée de vie associé à la baisse de la natalité provoque chez un grand nombre de personnes des problèmes nouveaux qui rendent difficile leur adaptation (surdité, mobilité, problème de vision, manque d’assistance...), et pour lesquels les nouvelles technologies peuvent également apporter des solutions (réseaux, télé-alarme, domotique, aide technique à la mémoire…). Ce diplôme, à forte composante multidisciplinaire (informatique, traitement du signal et de l’image, neurosciences, médecine, ergonomie, psycholinguistique, etc.), s’appuie sur un réseau de professionnels externes de très haute qualité, les compétences de cette discipline émergente étant assez vaste et très dispersées.
    Le parcours HANDI comporte à la fois une finalité Recherche et une finalité Professionnelle. D’une part elle forme des chercheurs capables de s’attaquer à des problématiques de recherche dans le domaine des aides techniques, domaine en pleine expansion tant en France qu’en Europe et à l’International. D’autre part elle forme des professionnels capables d’évaluer et mettre en oeuvre les aides techniques indispensables dans les domaines du handicap que ce soit en milieu médicalisé ou personnalisé, nécessitant les technologies embarquées, notamment pour l’accessibilité à des postes de travail ou à des interfaces autonomes de communication.
    Il s’agit d’un secteur en forte croissance qui concerne plusieurs disciplines et pour lequel il n’existe pas un personnel qualifié.

     

    Parcours Géomatique, Géomarketing et Multimédia (G2M)
    L’objectif de cette formation est de permettre à nos étudiants d’apporter une réponse spatiale à des questionnements sociaux, qu’ils se destinent à la recherche académique, à l’action sociale ou syndicale, au journalisme ou à la gestion territoriale, que ce soit dans le cadre de l’étude :

    • des vulnérabilités des territoires liées aux formes contemporaines du capitalisme, de la mondialisation et des pratiques de développement ;
    • des nouveaux modèles et des pratiques innovantes dans l’aménagement des territoires ;
    • des enjeux, des pratiques et des outils liés à l’étude et à la prise en charge des questions environnementales au sein des territoires (capacité d’expertise, maîtrise des dispositifs, construction de projet, participation et concertation entre acteurs...) ;
    • de la dimension technique de l’aide à la décision pratiquée par les géographes (géodécisionnel) qui s’appuie sur le développement informatique couplé à l’exploitation des bases de données à référence spatiale.


    A l’issue de cette formation, les étudiants auront acquis une connaissance approfondie des concepts, méthodologies et enjeux de la géographie, de l’analyse spatiale, en locale et à distance (web), appliqués à la géomatique au sens large (géomarketing, santé, environnement...) : gestion de bases de données spatiales ; programmation pour l’interrogation de bases de données et la cartographie sur le web.
    Ils pourront ainsi accéder aux carrières de la géomatique, du géomarketing, de la gestion et création des BDD spatialisées) dans les domaines du marketing (traditionnel, culturel, social, sanitaire), du développement, des inégalités socio-spatiales, de l’environnement et des risques.


    Points forts de ce parcours :

    • Maîtrise de la chaîne géomatique appliquée au géomarketing et au géodécisionnel : acquisition des méthodes et outils d’analyse spatio-temporelle, programmation appliquée à la cartographie sur le web ;
    • Mises en situation et pratique intensive des SIG pour l’aide à la décision sur des questions relatives aux allocations de ressources et inégalités spatiales et sociales ;
    • Équipe pluridisciplinaire constituée d’enseignants-chercheurs et d’experts professionnels ;
    • Formation possible en contrat de professionnalisation et d’apprentissage d’un an avec tutorat individuel ou stage de 450 h en formation continue.

     

    CONTENU DE LA FORMATION

    Voir le descriptif complet du master MIASHS.

     

    NB : Les coefficients de chaque "cours" (appelé EC pour élément constitutif) sont exactement équivalents au nombre d’ECTS (European Credit Transfer System ou encore nombre de crédits) affecté à chaque EC.

     

    CONDITIONS D’ACCES

    L’admission est possible en Master 1 comme en Master 2.

    En master 1

    • Accès direct : pour les candidats ayant un diplôme de niveau bac+3, pour HANDI dans le domaine Sciences, Technologies, Santé (STS) : Licence MIASHS, d’Informatique, de Mathématiques ; et pour G2M : Licence de géographie, licences comportant 50 % d’enseignements fondamentaux de géographie, licences pro (géomatique, aménagement, environnement)
    • Accès par sélection par le jury d’admission sur dossier et entretien : pour les candidats ayant un diplôme de niveau bac + 3 ou équivalent dans un autre domaine, notamment, dans le cas d’HANDI de Licence Neurosciences, de Sciences de l’éducation (INSHEA)
    • Accès par sélection par le jury d’admission sur dossier et entretien : possibilité d’équivalence ou de validation des acquis professionnels pour les candidats ayant un diplôme de niveau bac + 2 et une expérience professionnelle d’au moins 3 ans dans le domaine de la santé ou en connexion avec la technologie et le handicap. (validation des acquis professionnels et personnels – VAPP, décret de 1985 – ou validation des acquis de l’expérience – VAE, articles L. 613-3 et s. du Code de l’Éducation)

    En master 2
    L’accès en M2 est autorisé pour les titulaires d’une maîtrise ou des 60 premiers ECTS d’un master compatible. Le jury d’admission examine les dossiers des candidats et sélectionne les candidats en fonction de leur cursus universitaire antérieur, ainsi que les expériences professionnelles et les stages effectués par le candidat.

    Dans tous les cas, l’accès au M2 est conditionné à la validation d’un pré-requis technique de mise à niveau organisé sous la forme d’un stage intensif de 3 semaines à partir de mi-septembre. Les étudiants ayant un Master 1 en Informatique, ou dans une formation ayant un fort contenu en programmation, peuvent être dispensés partiellement ou totalement du stage, après entretien avec les enseignants, mais ils doivent valider l’évaluation finale de ce stage.

     

    Nombre de places :

    • M1, parcours HANDI : 20
    • M1, parcours G2M : 20
    • M2, parcours HANDI : 20
    • M2, parcours G2M : 20

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page